Chi è Online

206 visite
Libri.itFILM NOIRPALEOART. VISIONS OF THE PREHISTORIC PASTRCR ARQUITECTES 1998-2012LEONARDO DA VINCI. TUTTI I DIPINTI - #BibliothecaUniversalisNATIONAL GEOGRAPHIC. AROUND THE WORLD IN 125 YEARS – ASIA & OCEANIA

Fai un link ad Arcoiris Tv

Utilizza uno dei nostri banner!


Rivista ILLUSTRATI

Sfoglia riviste di Illustrati

Tutti filmati di Sergio Medina

Totale: 40

L'atelier TOKAPU (El Taller Audiovisual Tokapu)

L'atelier TOKAPU s'est déroulé à Villa El Salvador, à la périphérie de Lima au Pérou, d'octobre 2004 à juin 2005. Il visait à réunir de jeunes issus de l'immigration andine autour d'une réflexion collective sur l'image et l'identité.Il s'agissait pour les participants de se réapproprier leur histoire, leur quartier et leur identité, en rompant avec un ensemble de stéréotypes sociaux qui leur collent à la peau en raison de leur origine andine et de leur quartier de résidence, que les médias caractérisent par la violence et la drogue. L'idée était de réfléchir à l'image que la société se fait de leur communauté, de revaloriser son identité et, en recourant aux outils de communication cinématographique, de modifier cette représentation sociale. Cette première expérience à donné lieu à 8 documentaires.L'atelier TOKAPU aspire à se développer en tant que centre autonome de création audiovisuelle des populations immigrantes. La première initiative à été financée par l'Unesco, réalisée avec l'Association Cultuelle Intégration Ayllu-Wari et encadré par Elif Karakartal, cinéaste-documentaliste française.Réalisation : Sergio MedinaProduction : CdS ProduccionesSuisse 2006regarde: www.filmaramlat.ch

Visita il sito: www.correodelsur.ch

Claudia Llosa -dialogue avec le publique-

Un dialogue franc et cordial avec son public, à Lausanne, Suisse, dialogue que de fois sentait la confrontation, par la thématique du filme et la manière de le traiter, ambiance très similaires dans les divers pays, selon avoue la réalisatrice. Llosa gagne l'Ors d'Or en 2009 à Berlin, avec la Teta Asustada. Née à Lima, en 1976, Claudia Llosa fait des études de cinéma et en devient licenciée, pour se spécialiser ensuite à New York et obtenir un master en écriture de scénario à l'école des arts et du cinéma de Madrid. Suivant la problématique de l'identité, la jeune réaliste produit son premier long métrage Madeinusa (2006) qui sera sélectionné pour de nombreux prix.Mira: www.filmaramlat.chRealización: Sergio MedinaTraducción: Andreas FontanaProducción : CdS Producciones Suiza 2006

Visita il sito: www.correodelsur.ch

Lucas Mouzas -entrevue-

Entrevue réalisé dans le cadre du festival Filmar en América Latina de Genève et Lausanne, nov. 2006Realización: Sergio Medina

Visita il sito: www.correodelsur.ch

D'ici, de là-bas Surtout Lausannois !

Campagne pour les élections communales en pays de Vaud
Février 2006
Votation historique. Un exemple te citoyenneté
Pour la première fois participent les étrangers
-Sur une idée et réalisation de Sergio Medina, CdS Producciones-
Campagne pour les élections municipales de mars 2006 dans le canton de Vaud, Suisse, et pour les referendums contre les lois Blocher, qui limitent le séjour des étrangers non communautaires en Suisse, quelque soit leur nationalité, pour autant qu'ils soient en Suisse depuis 10 ans et qui séjournent dans le canton au moins 3 ans.
Votation historique : pour la première fois les étrangers peuvent nos seulement participer à des élections municipales, mais peuvent aussi être élus.
Après la approbation de la nouvelle constitution vaudoise, les étrangers peuvent voter et être élus dans les communes du canton, fait unique dans un canton suisse, où jusqu'à il y a quelques lustres, les femmes n'avaient pas le droit de vote dans certaines communes de la "Suisse profonde". Le canton de Vaud fut pionnier dans les droits de vote de femmes en 1959! Dans la plupart de cantons les étrangers n'ont le droit que de payer leurs impôts et les cotisations sociales.
Realización: Sergio Medina
Visita il sito: www.correodelsur.ch

Municipales de Lausanne - Suisse février 2006

Campagne pour les élections municipales de mars 2006 dans le canton de Vaud, Suisse, pour el référendum contre les lois Blocher, qui limitent le séjour des étrangers non communautaires en Suisse. Votation historique: pour la première fois les étrangers peuvent nos seulement participer à des élections municipales, mais peuvent aussi être élus.
Après la approbation de la nouvelles constitution vaudoise, les étrangers peuvent voter et être élus dans les communes du canton, fait unique dans un canton suisse, où jusqu?à il y a quelques années, les femmes n?avaient pas le droit de vote dans certaines communes de la « Suisse profonde ». Le canton de Vaud fut pionnier dans les droits de vote de femmes en 1959 ! Dans la plupart de cantons les étrangers n?ont le droit que de payer leurs impôts.
La moyenne des étrangers en Suisse est du 21%, sur 7 millions d?habitants. Dans le canton de Vaud et sa capitale, Lausanne, ils sont le 38%, sur une population de 136 mil habitants. Il y a également en Suisse entre 100 000 et 200 000 étrangers « sans papiers », lesquels, avec les nouvelles lois Blocher, n?ont pratiquement aucune possibilité de voir leur séjour régularisé.
Ces lois (des plus restrictives d?Europe) restreignent aussi l?asile politique, et ceci alors que les Suisses vient de voter pour les accords bilatéraux avec les pays de la communauté européenne, facilitant le transits et séjour des personnes.
Parmi la communauté latino-américaine, se sont les équatoriens qui sont les plus nombreux, au moins dans la région francophone. Rien qu?à Lausanne, ville de 136 habitants, ils sont dans les 5 000 ressortissants à y résider et travailler. Le gouvernement équatorien s?et même vu obligé d?y créer un consulat.
Caméra et montage: Sergio Medina
Correo del Sur Producciones: www.correodelsur.ch

Racines

Racines est un documentaire qui présente les Mapuches à travers le Nguillatún de Pokura et l'influence que les indigènes ont sur la société chilienne à travers les peintures murales.
Le Nguillatún est une cérémonie sacrée Mapuche qui, en général, a lieu une fois par an dans chaque communauté.
Mapuche signifie " Homme de la terre " et toutes ses traditions et rites y sont liés.
Le Chili compte environs 1,2 millions de Mapuches (le 10% de la population totale). Ils habitent actuellement dans les territoires du sud, où ils vivent dans des communautés, mais une grande concentration d'entre eux habitent dans les villes. En effet, près de 400 mille d'entre eux habitent dans de grandes villes, telles que Santiago, Concepción, Temuco, Osorno, Valdivia.
Cette émigration est due principalement au manque de terres et de débouchés dans leurs communautés.
Le territoire Mapuche, à l'arrivée des Espagnols en 1540, comprenait 11 millions d'hectares et occupait trois grandes régions du sud du Chili. Il y avait alors 1 million et demi de Mapuches. Aujourd'hui -pour une quantité presque égale d'habitants- il ne leur reste que 250 mille hectares, d'une terre peu fertile et épuisée.
Jusqu'en 1881 -63 ans après l'indépendance chilienne- le peuple Mapuche a pu conserver son territoire indépendante, les territoires ancestraux, le Walmapu, commençait dans l'actuelle ville de Concepción -500 km au sud de Santiago- et avait comme frontière naturelle le fleuve Bío Bío. La frontière sud se situait à l'Île de Chiloé, terre des Mapuches-Huilliches, les gens du sud.
Aujourd'hui, les murs des villes reflètent la présence indigène, sa force inépuisable pour continuer à exister. Les murs parlent et racontent les rêves, la lutte et l'espoir.
caméra: Sergio Medina
commentaire: Sergio Medina
raconté par: Jean Musy
doublage: Marcel Bose et Véra Thérémissinoff
montage: Hugo Orell
CdS Producciones Suisse,décembre 1995
Visitez le site: www.correodelsur.ch
Ce film a été réalisé avec l'aimable collaboration de:
La Communauté de Pokura / Le Conseil de toutes les Terres / Le Taller Sol de Santiago - Toño Cadima Zamora / Luis Llanquilef, représentant Mapuche en France et Europe (informateur culturel) / ASNA; association de Soutien aux nations amérindiennes / Lonco Alejo Chañapi / Werrken Alejo Chañapi
Werrken Rogeli / Arnoldo Pichumilla / Communauté de Cheuqueleo / Marly Mora y Ana Doris Bravo

El Taller Audiovisual Tokapu

Entrevista a Elif Karakartal et Leo Perez El Taller Audiovisual Tokapu se desarrolló en la Villa El Salvador, en le periferia de Lima, Perú, desde octubre 2004 a junio 2005. EL objetivo fue de reunir los jóvenes de la inmigración andina alrededor de une reflexión colectiva sobre la imagen y la identidad. Se trataba para los participantes de reapropiarse de su historia, su barrio, su identidad, rompiendo con un conjunto de estereotipos sociales, que llevan pegados a la piel, en razón de u origen andino y de su barrio de residencia, que las medias caracterizan por la violencia y la droga. La idea era de reflexionar a la imagen que la sociedad se hace de su comunidad, de revalorizar su identidad y, recurriendo a los útiles de la comunicación cinematográfica, de modificar esta representación social. Esta primera experiencia dio lugar a la creación de 8 documentales. El Taller Audiovisual Tokapu aspira a desarrollarse en tanto que centro autónomo de creación audiovisual de las poblaciones inmigrantes. La primera iniciativa fue financiada por la Unesco y realzada con la Asociación Cultural Integración Ayllu-Wari y dirigida por Elif Karakartal, cienasta-documentalista francesa. Realización : Sergio Medina Producción : CdS Producciones Suiza 2006

Stefan Kaspar -entrevista-

Nacido en biel, Suiza, trabajó como periodista independiente y cine independiente en Suiza, a veces para la televisión, tb. en colaboración con Declaración de Berna que se dedica a hacer campañas de concientización en relación al tema Norte-Sur. Analizamos que faltaban creaciones, cuentos, filmes del Sud que lleguen a los niños, los estudiantes. El 78 viajé por primera vez a Perú, quería conocer la realidad tan distinta a Suiza, con un escritor comienzó a trabajar con niños migrantes en los barrios de Lima durante 5 meses, de todas las historias, escribimos Una historia, un guión, que fue la base del film Gregorio, film de gran suceso que se realizó el 84-85. ...Para nosotros, una película cumple su rol si se transforme en espejo, reflejo de la realidad, que permita de verse mejor, de comprender la realidad y de allí poder sacar propuestas, reflexiones para avanzar. Lo otro que debe tener un film es ser portavoz de los que no tienen voz, o que no tienen rostro... ...Alrededor del proyecto Gregorio, que lo quise un proyecto peruano o al menos suizo peruano, y no el de la mirada de un extranjero, entonces se creó el Grupo Chasky, un colectivo, Gregorio se escribió entre 4 personas y hubieron 3 directores, logramos 1 millón de entradas en Perú, participamos en muchos festivales y logramos vender el film en 25 países, ese fue el inicio del Grupo Chasky, allá por el 82'... ...Ahora buscamos crear un nuevo mercado cinematográfico en digital, más popular que el clásico, con entradas a bajo precio en salas pequeñísimas, en fin de acceso a todo público... un proyecto de microcines, que en el 2014 debería llegar a su etapa de madures. Realización : Sergio Medina Producción : CdS Producciones Suiza 2006 Mira : www.filmaramlat.ch

Claudia Llosa -entrevista-

À Manayaycuna, pequeño pueblo perdido en la cordillera peruana, la fiesta comienza el Viernes Santo. Los habitantes bajan el Jesús de la cruz y le cubren los ojos hasta el domingo de resurrección. Está muerto, no ve nada, no sabe nada de lo que sucede, todas las libertades morales y materiales son ahora permitidas, no hay pecados posibles. Es una ficción, pero Claudia Llosa toma muchos elementos de la vida cotidiana de los Andes, sucede en el público entonces un viaje de alternancias entre ficción y realidad, la moral y la moralidad se ven alteradas, todo puede suceder. Mira : www.filmaramlat.ch Realización : Sergio Medina Producción : CdS Producciones Suiza 2006

Samanta Yépez -entrevista-

Samanta Yépez realizadora del documental « La Separación » donde habla de la inmigración ecuatoriana en España, donde aborda la lejanía y la dificultad de vivir en un país extranjero. Titular de un máster en cine, producción audiovisual y de un DEA de civilización hispano-américaine, trabajó durante 5 años como asistente de producción en la sociedad Zangra Productions. Desde 1995 participa a la organización de Rencontres du Cinéma Latino-américain d\'Aquitaine. Elle realiza Memoria en 2001 a y la Separación en 2005. quierovivir.free.fr Mira: www.filmaramlat.ch Fuente : www.correodelsur.ch Realización: Sergio Medina Producción: CdS Producciones, Suiza 2006